Compair Lapin et dézef torti

par Vié Jack 


     Ein jou bon matin, Compair Lapin lévé et li senti la fai, apé gagné li. Li charché tou côté dan cabanne, li pa trivé aïen pou manzé.
     Li parti couri côté Compair Bouki. Tan li rivé, li ouâ Compair Bouki apé guignoté ein dizo.
     — Eh! Compair Bouki, mo té vini dijiné avé toi; ma ouâ to pa gagné famé kichoge pou don mouen.
     — Tem dire, Compair Lapin; no pa rention dan cabanne, jiche dizo cilà ki rêté.
     Compair Lapin zonglé tan.
     — Eh ben! Compair Bouki, si to olé, no va couri la chache dézef torti.
     — Topé! allon, no couri ti suite.
     Compair Bouki pran so pagné avé so la pioce et yé parti couri côté bayou dan di boi.
     — Compair Lapin, mo pa souvan couri la chache dézef torti; mo pa boucou koné trivé yé ben.
     — Pa kété, Compair Bouki; mo tou tan trivé place koté torti pondi dézef. Toi ta fouyé yé.
     Kan yé rivé au ra bayou, Compair Lapin marcé douceman, apé gardé ben côté-ci, côté-là.
     — Compair Bouki, torti cré li malin. Li graté la té avé so gro pate et li pondi so dézef dan trou; pi li mété ti brin sabe on yé et pi li parpillé feille on so ni. To ouâ bite cila? Oté feille là yé et graté avé to la pioce, sire la trivé dézef.
     Compair Bouki fé ça. Compair Lapin di li, et yé ouâ ein ta dézef apé cléré dan trou-là.
     — Compair Lapin, to malin passé mouen; mo ben contan gagné toi pou mozami.
     — Compair Lapin patage dézef yé; il doné la moké à Compair Bouki.
     — Compair Bouki, mo boucou faim; ma pé manzé mo; kenne dézef ti suite.
     — Fé com to olé, Compair Lapin, mouen ma pé porté mo kenne côté mo fame pou fé yé tchi.
     Yé couri plin enco et yé trivé plin dézef.
     Compair Lapin touzou manzé so kenne; Compair Bouki pa lémé dézef cri; li mété yé tou dan so pagne.
     — Compair Bouki, mo comancé lasse; mo cré tan no tourné.
     — Mo gagné acé dézef pou zordi. Compair Lapin, allon no tourné.
     Tan yé té couri divan, Compair Lapin zonglé li mem:
     — Compair Bouki coné trivé dézef torti; cé mouen ki té trivé yé, yé té doi pou mourn. Fô mo fé méké pou gagné yé.
     Tan yé proche rivé divan, Compair Lapin di:
     — Compair Bouki, mo blié porté dézef pou mo vié moman. To té doi ben prêté ein lot foi.
     Compair Bouki donne li ein douzène, et yé couri chakenne so chimin.
     Compair Lapin couri mété so douzène dézef dan so cabanne, pi li parti couri côté Compair Bouki.
     Tan li procé cabanne Compair Bouki romancé plein apé tchômbo so vante. Compair Bouki sorti dihor.
     —Ça to gagné, Compair Lapin? Sambli coin to pa gaya?
     —Oh non! Compair Bouki, dézef torti yé poisonné mouen. Tan pri, vite couri charché metcin.
     —Ma couri tan vite mo capa, Compair.
     Si ça vite Compair Bouki parti, Compair Lapin couri dan kisine et tombé manzé dézef torti. 
     —Méci bon djié, ma manzé mo vante plin zordi. Metcin là rêté louan, mo gagné tem manzé tou avan yé vini.
     Tan Compair Lapin proce fini manzé dézef; li tendé Compair Bouki apé parlé dihor.
     —Doctair Macaque, mo ben contan mo contré vou on chimin; mo zami boucou malade.
     Compair Lapin pa perdi tem. Li ouvri finête et soté dihor.
     Compair Bouki rentré dan cabanne, li pa ouâ Compair Lapin. Li couri dan kisine: coquil dézef parpillé tou partou, Compair Lapin déjà rendi dan clô.
     Compair Bouki raché so chivé, tan li colair.
     Li parti galopé apé Compair Lapin. 
     Compair Lapin si tan manzé dézef, li pa capa galopé vite. Tan li ouâ Compair Compair Bouki sofé li tro proce, li fourré dan trou di boi.
     Compair Bouki pélé Compair Torti ki té apé passé dan chimin:
     —Compair Torti, tan pri, vini guété Compair Lapin ki volé tou to dézef. Ma couri charché mo la hache pou bate di boi là.
     —Couri vite, Compair Bouki, ma guété cokin là ben.
     Tan Compair Bouki parti, Compair Lapin di:
     —Compair Torti, gardé dan trou là, ta ouâ si mo gagné to dézef.
     Compair Torti lévé so la tête; Compair Lapin voyé boi pourri dan so jiés.
     Compair Torti couri lavé so jiés dan bayou; Compair Lapin sapé ti suite.
     Compair Bouki vini bate di boi, li ouâ Compair Lapin dijà sapé. Li té si tan colair, li couri trivé Compair Torti au ra bayou, et li coupé so la tchié avé so la hache.
     Cé cofair la tchié torti coute com jiki zordi.



Retour à la bibliothèque Tintamarre