LA FAMILLE CREOLE, 

DRAME

En Cinq Actes et en Prose.

PAR A. LUSSAN,

Représenté, pour la première fois,

SUR LE THEATRE FRANÇAIS DE LA Nlle.-ORLEANS,

Le 28 Février 1837.

___________________

PRIX: $ 2.
___________________
 

NOUVELLE-ORLEANS.
Chez FREMEAUX, Librairie, rue Royale, Nº. 164.
Et Alfred MORET, Librairie, rue Royale, Nº. 139.
________
Imprimerie de GAUX & Co., rue de Chartres, N. 108
____
1837.



LA FAMILLE CREOLE,
 

DRAME EN CINQ ACTES.
 

AUX DAMES

DE LA NOUVELLE ORLEANS.
_________

Douces divinités ! que Dieu plaça lui-même
Entre l’homme et le ciel,
Pour mêler à ses maux sur la route suprême
Les parfums et le miel !

Dieu vous dit : Dispensez sur la terre où vous êtes
L’espérance aux douleurs,
Les lauriers aux héros, les palmes aux poètes,
Aux abeilles les fleurs.

Marchez, accomplissez votre mission sainte.
Sur l’aride chemin,
Femmes veillez sans cesse, et recueillant la plainte,
Levez vers moi la main ;

Et je vous sourirai ! Sur cet univers sombre,
Jusqu’au jour du réveil,
Pour vous, je ferai luire au milieu de son ombre
Un rayon de soleil !

Douces divinités ! que Dieu plaça lui-même
Entre l’homme et le ciel,
Pour mêler à ses maux sur la route suprême
Les parfums et le miel.

PRIERE.

Du pauvre nouveau que le bruit épouvante,
Tremblant et sans appui,
O ! daignez affermir la marche chancelante !
Anges, veillez sur lui !!!

A. LUSSAN

Pour paraître fin mai prochain.

LES MARTYRS DE LA LOUISIANE,

DRAMES EN CINQ ACTES.

AU PUBLIC.
_____

Tribut de reconnaissance !

A. LUSSAN.

A MES AMIS

DE LA VILLE ET DU THEATRE.
______

Merci, frères !

A. LUSSAN.


PERSONNAGES. ACTEURS.
______ ____
 

CLAIRVILLE, ancien colon de St. Do-
mingue, réfugié à la Nlle. Orléans. BAILLY.
Mm. CLAIRVILLE, sa femme. Mme. CLOZEL.
MARIE, Mme. GIRARDOT.
CÉCILE, Ses filles. Mme. CELESTINE.
ALPHONSE CLAIRVILLE, son frère. DELCROIX.
GERMONT, négociant français, ami de
Clairville. EUGENE.
ADOLPHE GERMONT, son fils. PERRIN.
LE DUC DE JUMONVILLE. MATHIEU.
BERNARD, adjoints à l’accusateur AUGUSTE.
LUCHARD, public. IRMA.
LE GREFFIER, du tribunal révolution naire. 
OTERNOD.
UN GEOLIER de la Conciergerie. CLOZEL.
JEAN, domestique de Germont. HENRIQUE.
UN HOMME DU PEUPLE. PERRAUD.
UN GARDE. DRION.
GENDARMES, SANS-CULOTTE, PEUPLE. 

___________________

La scène se passe en 1794. Les premiers et cinquièmes actes à la 
Nouvelle-Orléans, les trois autres à Paris
 


ACTE I      ACTE II      ACTE III      ACTE IV      ACTE V 

Retour à la Bibliothèque Tintamarre